A propos

OBAPAO : un référentiel de données et d’informations sur la biodiversité et les aires protégées en Afrique de l’Ouest

 

Le Programme BIOPAMA, initiative financée par l’Union Européenne, vise à construire une base d’informations solide pour la prise de décision sur les aires protégées et la biodiversité dans 79 pays du Groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Ainsi, au niveau de ce Système d’Information Régional de Référence (RRIS), de l’Afrique de l’Ouest, vous trouverez à votre disposition des cartes, des rapports, des données et d’autres informations pertinentes sur l’état de la biodiversité et des aires protégées que vous pourrez télécharger et utiliser selon vos besoins. Un large éventail de thèmes environnementaux associés à des sujets connexes, en relation avec la conservation de la biodiversité et la gestion des ressources naturelles sont couverts.

Le développement de base est effectué par le Centre de Suivi Ecologique (Dakar, SENEGAL), leader du Consortium OBAPAO, le Regional Marine Centre (Université du GHANA), le Centre Régional AGRHYMET (Niamey, NIGER) et le RAMPAO (Dakar, SENEGAL), avec le soutien du Centre Commun de Recherche (CCR) de la Commission européenne et du Bureau régional Afrique de l’Ouest et du Centre de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). L’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) est l’hôte institutionnel de l’Observatoire pour la Biodiversité et les Aires Protégées en Afrique de l’Ouest (OBAPAO) et tous les pays de l’Afrique de l’Ouest en sont les bénéficiaires. Parmi les autres partenaires, on peut distinguer : l’UNEP-WCMC, les initiatives Green List, MANGROVES, MOLOA, PAPBio, PAPFor, WACA, GMES&Africa, etc.

Basé sur la technologie GeoNode pour aider à partager des données importantes, ce référentiel qui se veut durable et adapté aux besoins des Etas d’Afrique de l’Ouest, fait partie du système d’information de référence de BIOPAMA. Pour mémoire, le projet BIOPAMA a débuté en juillet 2011 et en est maintenant à sa deuxième phase, qui s’étend jusqu’en 2023. Ce nouveau référentiel grâce à différents modules, permettra de : i) suivre les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de conservation, ii) d’apprécier les performances des aires protégées, iii) d’analyser des scénarios de conservation ou simplement parcourir des faits, des chiffres et des cartes. Vous pouvez en savoir plus sur BIOPAMA sur la page principale du projet www.biopama.org.

About picture

 

X

SIGN IN TO BIOPAMA

Enter your details below.